Sony ZV-E10 : le nouvel hybride à petit prix

par Partons en Voyage

Au milieu des annonces d’appareils photo hybrides plutôt haut de gamme de ces derniers mois, voilà enfin un nouvel hybride entrée de gamme. Le Sony ZV-E10 est un nouveau modèle orienté plutôt vidéo sur le papier. Nous dirons qu’il s’agit d’un appareil photo hybride polyvalent photo & vidéo, avec des fonctionnalités pour le Vlog. De quoi en faire un boitier moderne dans son époque ! Mais même sans être un apprenti Vlogueur, il embarque quelques fonctionnalités qui plairont aux débutants en photo. Voyons ensemble la fiche technique de ce nouvel hybride ! Mais aussi et surtout son prix, sa date de disponibilité sans oublier notre avis pour savoir si oui ou non cet appareil photo est fait pour vous.

Sony ZV-E10

Fiche technique du Sony ZV-E10

  • Taille du capteur : APS-C (23,5mm x 15,6mm)
  • Capteur : CMOS Exmor R
  • Pixels : 24 Millions
  • Poids : 343 grammes
  • Viseur : NON
  • Stabilisation 5 axes : NON
  • Ecran tactile : OUI
  • Taille écran : 7,5 cm
  • Ecran orientable : orientable et inclinable en trois directions
  • Tropicalisation : NON
  • WIFI : OUI
  • Flash : Externe
  • Système de mise au point : AF à détection de phase
  • Monture : E/FE

Fonctionnalités spécifiques du Sony ZV-E10

  • 4K 30 images/seconde
  • Full HD 120 images/seconde
  • Mise au point en temps réel sur l’oeil (en vidéo comme en photo)
  • Micro directionnel : 3 capsules intégrées avec bonnette anti vent
  • Prises micro et casque intégrées
  • Griffe porte accessoire MI avec compatibilité digitale

Ergonomie du Sony ZV-E10 qui rappelle les Nex

Pour son nouveau modèle, Sony fait du neuf avec du vieux ! En effet, le ZV-E10 tranche avec la gamme des Sony Alpha APS-C, que sont les a6000, et compagnie. On change donc aujourd’hui de dénomination. Et au delà du nom, ce nouveau boitier change quelque peu de l’Alpha 6400 et des derniers modèles sortis en 2019.

Ici, sans parler de rupture, la marque japonaise a retravaillé par petite touche l’ergonomie de son appareil. Niveau look, il n’y a cependant pas de rupture, on reste dans la continuité.

Une poignée creusée pour une bonne prise en main

Ainsi, comme sur ses prédécesseurs, on trouve une poignée creusée. Pour assurer un bon équilibre, notamment avec des objectifs plus gros que celui du kit, c’est important. De notre côté, la prise en main c’est vraiment quelque chose qu’on regarde avec attention. Et de ce point de vue là, Sony a eu raison de rester dans la continuité de ce qui existait déjà.

Pour le reste, voilà un modèle au design très épuré. Car la demande actuellement est à toujours plus de légèreté et de compacité. Plus personne n’accepte de s’infliger de voyager avec du matériel lourd (à part nous peut-être). Avec un poids de 343 grammes, le Sony ZV-E10 n’échappe pas à la règle. C’est un des hybrides les plus léger du marché. En contre-partie, ne vous attendez pas à trouver des molettes et boutons en tout genre.

caméra vloging

Voilà pourquoi il nous rappelle la série des premiers hybrides de chez SONY, les Nex, car on retrouve un design très « light » avec le strict nécessaire en terme de boutons. Ici, si vous voulez passer en mode Ouverture (A), Vitesse (S) ou encore Manuel (M), il n’y a pas de molette dédiée. Il faudra aller dans les réglages via l’écran tactile. Sony a choisit de mettre le nécessaire rien que le nécessaire en terme de boutons avec des accès rapides aux fonctionnalités qui plairont à ceux qui n’ont pas forcément envie de se plonger dans les réglages photo.

Peu de boutons, pas de molette mais un bouton flou d’arrière plan

À notre avis, ce Sony ZV-E10 est clairement là pour aller chercher les détenteurs de smartphone. Alors, pour draguer cette cible et garder un modèle léger et simple d’utilisation, il n’y a aucune molette sur le boitier. Fini les molettes de mode de prises de vue pour choisir ses réglages.

Sur le haut du boitier, vous trouverez le bouton déclencheur, le bouton REC pour lancer une vidéo. On trouve également un bouton pour alterner entre réglage photo ou vidéo. Car aujourd’hui, on est multitâches et un appareil photo doit permettre autant de photographier que de filmer dans les meilleures conditions.

Sony ZV-E10 fiche technique

En haut toujours, un nouveau bouton apparaît avec une montagne et un visage. Il permet de choisir de flouter l’arrière plan. Plus besoin de connaître les réglages photo pour réussir un flou qui met en avant le sujet. Grâce à cette touche, l’appareil fait le réglage pour vous. Cette fonction n’est pas nouvelle, sur Sony comme d’autres constructeurs comme Lumix elle existait déjà mais habituellement, c’était dans des réglages à paramétrer. Le raccourci n’était pas aussi facile d’accès. Là, il suffit d’appuyer sur la touche pour avoir ou non l’arrière plan flouté. Sur ce point, cela rappelle clairement les fonctions de certains téléphones où le choix du mode « portrait » se fait tout aussi facilement.

Enfin, toujours sur le haut du boitier, il y a aussi et surtout le micro directionnel intégré. Et il est fourni avec une bonnette anti vent. Ça c’est pour avoir un bon son quand on veut se filmer.

Oubliez le viseur

À l’arrière du boitier, grande nouveauté, il n’y a plus de viseur ! Là encore, Sony revient à ses premiers amours. En effet, sur notre Nex 5, que nous avons toujours, il n’y avait déjà pas de viseur. Certains diront que l’absence de viseur va dans le sens d’un boitier tagué vidéo. À notre avis, c’est surtout pour gagner en compacité et faire baisser le prix de l’appareil.

Quand on est habitué à photographier au viseur, cela peut être déroutant. Néanmoins, pour avoir eu un Canon EOS M6 Mark II et tester un Sigma fp L également sans viseurs, quand la qualité des photos est au rendez-vous, on oublie vite qu’on photographie avec un écran !

Sony ZV-E10 poids

Écran tactile et orientable

L’écran, justement, est 100% tactile. Vu qu’il n’y a pas beaucoup de boutons et molettes, on a envie de dire « heureusement ». C’est un peu la condition sine qua none aujourd’hui pour un hybride qui se veut moderne. Cet écran est également inclinable et orientable. Ainsi, pour se filmer ou se photographier, on peut se voir en orientant l’écran vers soi. On peut aussi incliner l’écran et c’est le genre de plus intéressant pour prendre des photos avec un angle différent. Ici, Sony a donc abandonné les écrans qu’on levait pour les passer en mode selfie. Enfin, on a un vrai écran orientable sur rotule. Et ça, c’est un point très positif.

Sony ZV-E10 avis

À l’arrière du boitier toujours, niveau bouton, c’est très classique ! On trouve l’accès au menu, le réglage des ISO ou le réglage de la rafale. On a également un bouton d’accès rapide au transfert d’image vers un téléphone. Voilà un hybride très 2021 comme les constructeurs en font actuellement.

ZV-E10 connectique HDMI USB

Enfin, niveau connectique, il dispose d’une prise casque et micro. On trouve également un port mini HDMI et USB-C. Niveau autonomie de la batterie, celle-ci aurait une autonomie de 440 photos ou 125 minutes de vidéo. Ça c’est sur le papier, pour avoir la même batterie sur notre Nex, il vaut mieux avoir une seconde batterie de secours. Car ce n’est pas dit qu’elle tienne toute une journée, surtout en voyage. Par contre, petite déception, le boitier n’est pas tropicalisé. Concrètement, cela signifie qu’il n’est pas résistant à la poussière et à l’humidité. Si vous devez l’emmener dans des zones à risques, il faudra ajouter une protection pluie.

Sony ZV-E10 : tout pour le Vlog ?

Dès sa nomination, puisqu’il s’appelle le SONY CYBER-SHOT VLOG ZV-E10, on se dit que si on est plutôt photo ou un peu vidéo seulement, cet hybride n’est pas pour nous. De même, il se peut que sa fiche technique vous intéresse mais que vous ne soyez absolument pas Vlogueur. On vous rassure, voilà un boitier bien plus polyvalent et qui ne se range pas dans la seule catégorie où la marque a voulu le mettre.

Un appareil photo pour les photographes aussi !

À y regarder de plus près, on a évidemment entre les mains un appareil photo pour les photographes ! Alors, même si vous êtes débutants, que vous avez envie d’un hybride pour voyager et photographier vos souvenirs, vous pouvez tout à fait trouver un intérêt à cet appareil.

Grand capteur APS-C de 24 Millions de Pixels

Commençons par le plus important : le capteur ! Le Sony ZV-E10 est doté d’un capteur APS-C. Niveau taille, on est juste en dessous du capteur plein format, le capteur roi en photo. En pratique, qui dit capteur APS-C, dit belle qualité d’image (c’est mieux quand il est monté avec un objectif de qualité), belle profondeur de champ et meilleure gestion de la lumière, notamment quand il en manque. Si vous venez du smartphone ou d’un compact, entre les deux, c’est le jour et la nuit ! De ce point de vue, en photo, comme en vidéo, ce capteur APS-C est gage d’images de qualité.

Pour mieux le comprendre, voici trois tailles de capteur différentes ! En premier, le ZV-E10. En deuxième, un appareil photo compact au même tarif (!) avec capteur 1″. Enfin, en troisème, un smartphone.

taille capteur et qualité image
1 : appareil photo hybride Sony ZV-E10 / 2 : compact avec capteur 1 pouce / 3 : smartphone

Assez classiquement chez Sony, on est sur un capteur de 24 Millions de Pixels, ce qui permet de faire des agrandissements photo jusqu’au format A2 (59,4×42 cm). Si vous avez envie de voir vos images imprimées en grand format, c’est plutôt pas mal ! Voilà pourquoi même un amateur de photo, attiré par le prix ou la légèreté de cet appareil, pourra être satisfait de ce nouvel hybride.

Autofocus ultra rapide et suivi en temps réel

Niveau mise au point automatique, c’est habituel chez Sony, on est sur la technologie d’AF à détection de phase. La marque excelle dans ce domaine et ici on a une mise au point automatique de 425 points. En photo, comme en vidéo, ce boitier est doté d’une technologie de suivi en temps réel de l’oeil. Vous l’aurez compris, pour des photos de portrait comme de Vlogs sans perte de focus, c’est un argument important que met en avant la marque. Un tel niveau d’autofocus, c’est la promesse de photos nettes, même avec un sujet en mouvement tel un enfant, et même si vous prenez des clichés à la volée.

Sony ZV-E10 Mise au point automatique
©  Sony

À noter, le suivi en temps réel de l’oeil est également disponible pour les photos d’animaux. Pour la photographie animalière, cela permet ainsi une mise au point très précise pour de superbes images. De plus, Sony a créé une nouvelle fonctionnalité : le mode produit. Dans ce cas, l’appareil passe rapidement d’une mise au point sur l’oeil/visage à une mise au point sur le produit tenu devant l’objectif de l’appareil.

On en oublierait presque de le préciser tant Sony nous a habitué à un autofocus performant. Néanmoins, c’est une vrai aide à la prise de vue photo comme vidéo, de ne plus avoir à se pré-occuper de la mise au point et de laisser l’appareil photo gérer dans 99% des situations.

Sony ZV-E10 rafale
©  Sony

Rafale de 11 images/seconde

Enfin, toujours sur la partie photo, niveau rafale, il est possible de photographier jusqu’à 11 images/seconde. Pour un boitier « entrée de gamme », c’est plutôt pas mal. Niveau capacité d’enregistrement, l’appareil peut enregistrer jusqu’à 116 rafales en JPEG et 46 en RAW. Ce n’est pas au niveau des meilleurs appareils photo pour l’animalier ou le sport mais c’est quand même plutôt pas mal pour un boitier qui n’est pas tagué photo.

Un hybride pour la vidéo mais…

Mais bien sûr, le marketing Sony a tout axé sur la vidéo. Aujourd’hui, la majorité du contenu que nous consommons sur internet c’est de la vidéo. Ce contenu, il faut bien le créer et on arrive vite à la limite des smartphones ou des webcams (stockage, basse lumière, qualité du rendu…) ! C’est alors que nos appareils photo retrouvent une seconde jeunesse. Et c’est pourquoi les marques communiquent énormément sur les aspects vidéos.

Sur le papier et à bien des égards, on a donc un boitier très orienté vidéo. Nous avons parlé en début d’article de l’écran orientable et inclinable pour se filmer. D’ailleurs, quand on se filme, un voyant rouge clignote, c’est plutôt pratique. Il dispose aussi d’un micro intégré. Pour un son de qualité, cela signifie que vous n’aurez pas besoin d’acheter un micro en supplément. L’autofocus est performant en vidéo avec, notamment, le suivi en temps réel de l’oeil. Bref, on peut se dire qu’on a ici un hybride vidéo. Attention, quand même, cela reste un entrée de gamme.

Pas de stabilisation capteur 5 axes

Normalement, un appareil photo vidéo, il vaut mieux qu’il soit stabilisé. Plus exactement, un bon hybride vidéo dispose d’une stabilisation capteur 5 axes. Cette stabilisation permet de limiter les tremblements quand on filme à main levée. Pour des images stables, même en se tenant debout, ou en marchant, c’est le genre de plus nécessaire. C’est d’autant plus vrai quand on filme avec des objectifs assez lourds.

Ici, le Sony ZV-E10 n’est doté que d’une stabilisation numérique. Pour un appareil photo hybride qui cible les vidéastes, c’est un peu dommage. Il faut dire que la stabilisation 5 axes aurait fait monter le poids et le prix de l’appareil. Dans cette gamme tarifaire, il n’y a que sur capteur micro 4/3 (taille plus petite) que l’on trouve des hybrides avec stabilisation capteur. Chez Sony comme chez Fujifilm, il faut augmenter énormément son budget pour s’acheter un hybride avec stabilisation 5 axes. Ainsi, ce n’est donc pas surprenant qu’il n’y ait qu’une seule stabilisation numérique.

De plus, pour le Vlog, étant donné qu’on filme en général avec un angle large, l’absence de stabilisation 5 axes est moins gênante. Par ailleurs, pour une meilleure prise en main, vous pouvez toujours ajouter la poignée de prise de vue.

appareil photo hybride Vlog test

Vidéo 4K 30 images/ seconde seulement

Quant à la qualité d’enregistrement, il n’y a pas de grande révolution. On est sur de la vidéo 4K 30 images par seconde, sans recadrage. Ça paraît assez logique là encore vu la gamme de prix de cet appareil. Si vous voulez de la 8K, cela coûte bien plus cher comme avec l’Alpha One ou le Canon EOS R5.

Niveau cadence d’enregistrement, là aussi vu sa gamme de prix, c’est assez logique, on est sur une cadence de 30 images par seconde. Si vous voulez de la 4K 60 images par seconde, il faut se tourner vers le Fujifilm X-T4 ou le Fujifilm X-T3 sur APS-C et vers le Lumix G9, sur micro 4/3.

Si vous avez pour habitude de filmer des sujets en mouvement, la cadence de 30 images par seconde risque d’être un peu juste. Personnellement, nous préférons filmer en 4K 60 images par seconde pour avoir un rendu vidéo plus fluide. Mais ça, c’est une question de point de vue. De plus, la 4K 60 images par seconde est plus gourmande en stockage et nécessite un ordinateur assez puissant. Par contre, vous pouvez filmer au ralenti en Full HD 120 images/seconde et ça, c’est une bonne chose pour un hybride qui se veut vidéo.

Sony ZV-E10 flou arrière plan
©  Sony

On lui fait ici quelques reproches sur l’absence de stabilisation capteur ou l’absence de 4K 60 images/seconde. Néanmoins, en toute honnêteté, c’est tout à fait normal vu le positionnement tarifaire de cet appareil. Nous pensons donc qu’il a une fiche technique intéressante, tout à fait en adéquation avec son prix ! D’ailleurs, Sony commercialise souvent ses produits à un tarif au dessus de ses concurrents. Là, nous trouvons qu’il est dans la bonne fourchette quand on le compare à d’autres modèles comme le Fujifilm X-T200 qui a peu ou prou les mêmes caractéristiques techniques. Et il est bien moins cher que le Nikon Z fc, par exemple.

Disponibilité et prix du Sony ZV-E10

Niveau tarif, justement, le Sony ZV-E10 est vendu 750€ nu. Il sera disponible à compter de mi-août 2021. En pré-commande, vous pouvez d’ores et déjà l’acheter sur Amazon, Fnac.com ou encore Digit-Photo. En kit, avec l’objectif E 16-50 mm f3.5-5.6, il se vend au tarif de 850€. Là encore, vous pouvez d’ores et déjà l’acheter sur Amazon, Fnac.com, et Digit-Photo.

Notre avis sur le Sony ZV-E10

De notre point de vue, voilà un hybride qui pourrait en intéresser plus d’un. Cela faisait longtemps qu’un appareil photo au tarif accessible n’était pas sorti. Et c’est tant mieux ! Grand capteur APS-C, autofocus très performant, capacités vidéo intéressantes… C’est un boitier très 2021 qui plaira aux jeunes, à notre avis. Dès le design, on sent qu’il n’est pas question d’intéresser les puristes de la photo. Si les appareils photo sont boudés, nous voyons pourtant de nombreux jeunes prendre des photos et des vidéos, ce sont eux les cibles de cet appareil.

À qui s’adresse t’il ?

Nous pensons que cet hybride est une vrai porte d’entrée dans le monde des appareils photo pour tous ceux qui viennent du smartphone. Dans bien des cas, on arrive vite aux limites des téléphones, en photo comme en vidéo. Stockage, capacité en basse lumière, qualité d’image… Même s’il y a eu des bonds de géant en la matière, les appareils photo restent largement au dessus aujourd’hui. Si on veut se « professionnaliser » ou obtenir un rendu meilleur, c’est vers un hybride qu’il faut se tourner.

Avec ces boutons simples et l’accès à des réglages faciles comme le bouton « flou d’arrière plan », ce Sony ZV-E10 plaira aux débutants qui veulent une belle qualité d’image sans forcément se compliquer la tête avec les réglages photo. En tout cas, cela laisse le temps d’apprendre tout en faisant de belles photos entre temps.

Sony ZV-E10 test
©  Sony

Bien sûr, il s’adresse aussi aux Vlogueurs mais ce serait vraiment réducteur de le cantonner uniquement à cet usage. Tout créateur de contenu vidéo trouvera des fonctions intéressantes sur cet appareil. Ce sera aussi le cas d’un débutant en photo !

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PHOTO !

Bons plans, tests photo, conseils, comparatifs matériel photo…ne ratez aucun de nos articles. Inscrivez vous à notre Newsletter Photo pour êtres informés de nos meilleurs articles Photo & Vidéo !

En bref

Voilà un bon rapport qualité/prix que propose Sony ! Souvent, quand nous échangeons avec vous dans la recherche de votre appareil photo, le budget est rarement en adéquation avec celui réellement nécessaire pour acheter l’hybride dont vous avez besoin. Jusqu’à présent, en dessous de 1000€, il était compliqué de s’offrir un bon appareil photo sur capteur APS-C. Très souvent, nous conseillons, l’excellent Lumix GX9 pour son rapport qualité/prix. Sauf qu’il commence à dater et n’a qu’un capteur micro 4/3.

Aussi, à côté du Fuji X-T200, le Sony ZV-E10 est une vraie bonne nouvelle ! Son prix nous paraît cohérent au vu de sa fiche technique et il permet de débuter avec du matériel de qualité. En plus, s’agissant d’un appareil photo à objectif interchangeable, il ouvre la possibilité à tout débutant de changer plus tard d’optique pour gagner en qualité d’image. C’est donc un appareil qui peut vous accompagner un certain temps. Nous qui avons un Nex qui fêtera bientôt ses dix ans, on ne peut que confirmer !

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariats avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous autorisez l'enregistrement et l'utilisation de vos données de commentaire sur ce site.

4 commentaires

Birette 7 août 2021 - 11 h 32 min

Bonjour
J’ai un A7III mais je recherche un deuxième appareil pour mettre sur un stabilisateur Ronin. Je pense que le ZV-E10 peut être un bon compromis

Répondre
Partons en Voyage 7 août 2021 - 11 h 41 min

Bonjour,

Je pense, en effet, que c’est une bonne idée ! Si la taille de capteur différente ne vous gêne pas, c’est un bon boitier pour la vidéo (comme la photo).

Bonne journée,

Nadia.

Répondre
Nicolas 29 juillet 2021 - 11 h 49 min

Bonjour,
merci pour cet article complet. C’est vrai qu’il est intéressant ce petit SONY ZV E10 ! Je pense l’acheter nu, quel objectif pour voyager me conseilleriez vous ?
Merci
Nicolas

Répondre
Partons en Voyage 7 août 2021 - 11 h 42 min

Bonjour Nicolas,

Oui, c’est un boitier intéressant ! Pour le voyage, je conseillerai le Sony E 16-70 mm f4 ! Vous pouvez vous faire une idée des objectifs compatibles grâce à notre guide complet sur les objectifs Sony E

Bonne journée,

Nadia.

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En savoir plus