Accueil Voyages en Famille Survivre à un long trajet en train avec enfant !

Survivre à un long trajet en train avec enfant !

par Partons en Voyage

C’est l’été ! Et cette année, vous avez décidé de laisser la voiture au garage ! Fini les embouteillages, fini les engueulades parce que vous vous êtes trompés de chemin. Fini les enfants qui chouinent à l’arrière et les pauses imposées toutes les deux heures, que dis-je toutes les heures car il y en a toujours un qui veut faire pipi ! Terminé de conduire avec les cris à l’arrière. Oubliez le départ théorique à 7h et effectif à 10h. Cette année, vous allez prendre le train avec enfant dans la joie et la bonne humeur pour partir en vacances ! Pas besoin de conduire, pas de bouchons sur 850 kms ! En un temps record vous serez à bon port. Oui mais voilà, comment s’assurer que vos petites merveilles se tiendront sages ? Comment gérer la logistique quand on prend le train en famille 

voyager en train avec un enfant
A deux ans, le porte-bébé reste un bon allié quand les petits sont fatigués

Notre fils est habitué à prendre TGV, TER depuis ses trois mois très régulièrement. Et on ne parle pas de trajet de deux heures. Non, ici, c’est plutôt 10 heures d’affilés qu’il a effectué dès son plus jeune âge. A six mois, nous sommes partis vers la Côte d’Azur pour dix heures de train. A dix-huit mois, c’est dans les Alpes pour huit heures de train. Quand il a eu deux ans, direction l’Espagne avec Barcelone et Madrid avec des trajets sur deux jours. A presque trois ans, il a fait 5 heures d’autocar où il fallait rester assis très sagement sans bouger contrairement au train. Sans oublier, les voyages en train réguliers entre deux heures et cinq heures. D’ailleurs, j’ai même voyagé régulièrement toute seule avec lui durant des trajets de 5 heures. Bref, le train en famille, ça nous connait. Alors, on va vous dire, comment survivre à un long trajet en train avec enfant sans tablette, sans téléphone portable et sans péter un plomb !

Comment préparer un voyage en train avec des enfants ?

Avant de partir, il va falloir un minimum de préparation. Fini le coffre bondé où on emporte même la nourriture de la semaine. Votre valise, car il n’y en aura qu’une, se limitera au strict nécessaire. A savoir, vêtements et trousse de toilette, pour faire simple. C’est l’occasion de se rendre compte qu’en vacances, on n’a pas besoin de grand chose.

Limitez les bagages au strict nécessaire

Si un de vos enfants est encore en âge de monter dedans, oubliez la poussette. Cela fait bien longtemps qu’on ne la prend plus. Que ce soit pour aller voir les papys et mamies ou pour les vacances en montagne, elle reste à la maison. Et même à la mer, je ne suis pas sûre qu’elle servirait à grand chose. Il n’y a guère qu’à l’étranger qu’on l’emmène. Et encore, comme il a trois ans et demi, ce n’est pas sûr qu’elle sera du prochain voyage.

Si vraiment vous avez besoin d’emmener la poussette, optez pour un modèle ultra compacte. Elle se glissera facilement sous un siège et ne vous encombrera pas. Mais alors comment faisons-nous en vacances quand il est fatigué ? Notre enfant est habitué à marcher beaucoup. Néanmoins, pour les moments où il ne peut plus marcher, on a gardé notre porte-bébé qui tient jusqu’aux 20 kilos de l’enfant. C’est pratique et ça ne prend pas de place. Sinon, il y a toujours l’option sieste à l’hébergement. Après tout, l’essentiel en vacances, c’est aussi de se reposer.

Emportez le minimum

Côté valise, on en prend une seule pour trois. Le gros casse-tête quand on voyage en train, surtout avec des enfants, c’est de caser les bagages. Chaque été, principalement, c’est la même chose : des valises partout dans les couloirs et des voyageurs qui stressent de ne pas savoir quoi faire de leurs bagages. Donc, le mieux, c’est d’avoir qu’un seul bagage et d’être capable de le porter. Ainsi, dans le TGV, s’il n’y a pas de place à l’entrée de la rame, ni au milieu, on peut le mettre en hauteur. Essayez de prendre une valise pas trop rigide et pas trop épaisse pour la glisser plus facilement partout.

Fini les articles de puériculture

Ce qui est pratique quand les enfants grandissent c’est qu’il n’y a rien de spécifique à emporter. Oublié, le lit parapluie, bien que notre lit bébé était très compact. Fini les 150 couches (en vrai, on en emmenait qu’une dizaine). Au revoir, les « au cas où » « si jamais » et toutes ces choses qu’on emmène par précaution. On emporte que des vêtements et pour le reste, si on a besoin, on achète sur place.

Le seul petit truc en trop très pénible, c’est lorsque les enfants commencent tout juste à être propre. S’ils ont besoin du pot, c’est compliqué à emmener…! On a déjà été obligé d’en acheter un sur place qu’on a laissé avant de partir. Ca peut éventuellement tenir dans un grand sac à dos. Cependant, cela reste quand même peu pratique. De notre côté, il a rapidement fait dans les toilettes et donc c’est ce charmant réducteur de WC que l’on emmène encore aujourd’hui. C’est le petit truc en trop qu’on a toujours du mal à caser mais c’est encore indispensable.

sac voyage pour prendre le train avec enfant
On oublie évidemment pas la peluche préférée pour la sieste dans le train !

Des vêtements pour une semaine maximum

Côté habits, on emporte le minimum. En général, on prend pour 5/7 jours de vêtements grand maximum. Par contre, on s’assure que sur place, on pourra laver nos habits. On prend des vêtements légers et des matières qui sèche vite. En général, on réserve un hébergement avec lave-linge/sèche-linge, sinon on va en laverie automatique ou à la main dans la baignoire. Je limite au maximum la trousse de toilettes et ne prend que très peu de maquillage. (Juste ce qu’il faut pour être coquette !).

Même si ça leur fait plaisir, on déconseille de prendre une jolie petite valise pour les enfants. Car au moment de monter dans le train, vous allez vivre un vrai casse-tête à gérer ce petit truc en plus!

Notre garçon adorerait avoir déjà son propre sac mais c’est comme pour la valise. Il est encore trop petit pour le gérer. Au final, je me retrouve avec une main prise pour porter son sac. Le mieux, cela reste que les parents gèrent toute la partie bagage. Cela évite de commencer les vacances énervés avec un sac qui est resté sur le quai.

Voilà pour la valise qui est bien plus simple à boucler avec un enfant plus grand. A côté de cela, on a un sac à dos avec nos affaires type papiers, appareils photos et objectifs, ordinateur portable, etc. C’est Benoît qui le porte. Quant à moi, j’ai aussi un sac à dos avec les affaires pour le voyage (repas et occupations). Et si vraiment on doit emporter de la nourriture ou des choses spécifiques, on prend un grand sac à dos de randonnée qui servira aussi aux affaires de voyage.

voyager en TER avec enfant
La lecture, une valeur sûre !

Quoi mettre dans le sac de voyage pour les enfants ?

Qui dit trajet en train, dit de longues heures où il va falloir occuper vos chers bambins. Et dans le train, on essaie de le faire en silence. Pas question de chanter à tue-tête. Et pas question non plus de leur mettre un DVD. Ici, c’est occupation avec Zéro écran. Mais il faut aussi penser repas. Non parce que le club sandwich en voiture bar, ça ne nourrira pas votre petite famille. Par contre, ça fera un beau trou dans le budget vacances.

Un repas, de l’eau et des encas au cas où

Quand on part pour 8/10 heures de train (ça, c’est quand on habitait bien trop loin des montagnes et du Sud…), il faut penser aux nombreux repas. En général, on décolle de bon matin. Comme ça, on commence avec le petit déjeuner dans le train, les enfants adorent. Et bien sûr, on prend déjeuner et goûter dans le sac. Les sandwich, c’est pratique, ça ne prend pas de place et les petits adorent ça. Evitez de vous encombrer avec des tuperwares, ils vont traîner dans votre sac toute la journée et l’alourdir. Par ailleurs, on ne lésine pas sur la quantité d’eau. C’est lourd et encombrant, mais c’est indispensable. Globalement, on prévoit large en quantité, comme ça en cas de contre-temps, on est serein. Et être zen, c’est important quand on voyage en train avec enfant !

prendre le train avec enfant
Le petit déjeuner dans le train, un moment sacré !

Des jeux et des jouets

La valise, c’est bon, les repas, c’est bon mais comment donc occuper les enfants pendant un voyage en train ? Déjà, vous verrez que les moments de repas, ça prend pas mal de temps. Ensuite, on emmène des jeux qui se jouent en famille, des jouets, des livres et des magazines. Bien sûr, on essaie de prendre des choses pas trop lourde. C’est surtout à ce niveau là qu’on a quelques astuces.

Pour des longs trajets, côté jouets, on emmène souvent les LEGO Duplo ou les Playmobil 1.2.3, il s’amuse facilement avec. Ca marche aussi avec les LEGO et les Playmobil pour les plus grands. Sinon, on joue à des jeux de cartes. On a trouvé des jeux de carte pour petits de 2 et 6 ans, donc depuis ses deux ans, on emmène la bataille et un jeu de 7 familles. Ce sont des jeux petits et légers et ça fonctionne super bien. Sinon, les incollables sont un indémodable et on en trouve dès la petite section. On a aussi des ardoises effaçables, tout ça est assez scolaire mais il n’y a rien de mieux pour le canaliser. On a quelques cahiers d’activités aussi.

train avec enfant quoi emmener ?

Des livres aussi

Par ailleurs, le bon vieux papier, un coloriage et des feutres, ça marche toujours autant ! Là, encore, ça ne prend pas de place et ça occupe bien les enfants. Néanmoins, ça ne canalise pas toujours assez les petits sur de longs moments. D’ailleurs, pensez à prendre des jeux calmes. S’il adore les petits soldats mais qu’il fait du bruit en jouant avec, c’est une mauvaise idée.

On lui prend aussi ses livres préférés. On vous conseille la collection des « Monsieur, Madame » les histoires sont assez longues pour occuper sur de longues minutes. Aussi les histoires du soir de Disney marchent super bien. Ne prenez que des livres légers afin de ne pas s’alourdir inutilement. Les gros livres avec une petite histoire, ça va vous alourdir et durer trop peu de temps. On prend aussi avec nous le Magazine des Animaux, il adore.

Entre les repas, les livres, les jeux, les trajets se passent calmement et sereinement. D’ailleurs, si vous voulez que votre voyage en train avec enfant se passe bien, on vous conseille de les préparer eux aussi.

Avant de partir, on explique le trajet aux enfants

Ce trajet, vous y pensez depuis des semaines ! Voilà des jours et des jours que l’effervescence monte à la maison entre tous les préparatifs. Et vous espérez sûrement que le jour J, vos enfants seront sages comme des images. Ca vous stresse un peu, n’est-ce pas ? Pour y arriver, voilà mon astuce. Quelque soit son âge, surtout quand il était petit, j’ai toujours expliqué en détail à mon enfant le trajet à venir, c’est un bon début. Surtout s’ils n’ont jamais pris le train.

Aussi, dès ses dix-huit mois, j’ai toujours pris le temps de lui expliquer plusieurs fois le trajet durant la semaine précédente. Pour l’aider à se repérer dans le temps, je m’aidais des repas. Ainsi, pour aller à Chamonix, je lui avais expliqué qu’on partirait au petit-déjeuner et qu’on arriverait au goûter. Je lui avais aussi raconté la montée du train et les différentes correspondances pour l’aider à se repérer encore une fois. Je n’oublie pas non plus de lui raconter ce qu’il verra sûrement durant le trajet (les éoliennes, les vaches..). Et je recommence comme ça à chaque fois qu’on a un long trajet à venir. De cette façon, il est assez calme pendant de longs trajets. D’ailleurs, les trajets courts sont parfois plus compliqués car on ne prend pas le temps de le briefer. En général, il est foufou la première heure et ensuite ça se calme.

trajet en TGV avec enfant_trois_ans
Papa & Maman détendus avant 8 heures de train !

Quand prendre le train avec enfant ?

Avant de réserver votre trajet, réfléchissez bien à l’horaire de celui-ci. A notre avis, le mieux est de partir le matin. Pas forcément très tôt surtout si vous habitez loin de la gare. Mais l’idéal est d’arriver sur votre lieu de vacances vers 18 heures au plus tard. Bien sûr, cela dépend du rythme et des habitudes de chaque enfant. Mais notre fils est plus à l’écoute le matin quand il est frais. En fin d’après-midi, s’il est fatigué de sa journée, il est difficile de se faire entendre. La fatigue et le besoin de repos prennent le dessus sur tout le reste. Alors on s’adapte et on préfère voyager de bon matin.

Côté trajet en lui même, essayez de limiter les correspondances. En effet, mieux vaut voyager 7 heures dans le même train que 4 heures dans trois trains différents. A chaque montée et descente, il faut gérer les bagages. Et l’attente durant les correspondances ne va pas trop aux enfants. On a déjà attendu trois heures dans une petite gare, un moment très pénible pour toute la famille. Par ailleurs, évitez les changements de gare en correspondance à Paris. Sauf si vos trains partent de la même gare parisienne. Si vous devez changer en prenant le métro, chargés avec vos bagages et à stresser de louper votre correspondance… Laissez tomber ce trajet. Il vaut mieux changer à Marne la Vallée, Massy ou toute autre gare de province.

avantages du TGV TER en famille
L’avantage du train, c’est qu’on peut se balader !

Combien ça coûte de voyager en train avec enfant ?

Et maintenant, parlons argent ! Combien ça coûte un billet enfant ? Il faut savoir que pour les moins de 4 ans, le trajet est gratuit quand il est sur les genoux de papa ou maman. Sinon, le tarif est de 10€. Ensuite, entre 4 et 11 ans, le prix du billet est 50% moins cher que celui des adultes. Et ce, si vous n’avez pas de carte de réduction. En effet, il existe une carte enfant assez avantageuse pour petits et grands ! On vous invite à lire notre article : comment acheter des billets SNCF moins chers ?

Comment gérer un long trajet en train avec enfant ?

Ca y est, on y est ! C’est le jour du grand départ ! Enfin les vacances tant attendues, ce soir, le premier apéro au soleil vous attend. Malheureusement, vous savez qu’avant cela, il va falloir voyager quelques heures. Et ça, ça ne vous enchante pas trop. Devoir vous battre pour trouver une place assise et un emplacement pour vos bagages vous angoissent déjà. L’été, les gares sont bondées, comment allez vous vous frayer un chemin avec vos enfants et les bagages ?

Pas de panique, dans les TGV, les places sont réservées et il y a souvent bien assez de places pour les bagages, à l’entrée, au milieu de la rame ou en hauteur. Pour les TER, c’est vrai que c’est parfois un peu plus compliqué. Notre conseil : assurez vous d’arriver au moins 20 minutes avant le départ. Si votre gare est celle de départ du train, il sera à quai en avance et vous pourrez monter plus tranquillement que cinq minutes avant. Ensuite, entre papa et maman on partage les tâches.

La montée avec les bagages

Ainsi, pour la montée dans le train, Benoît gère la valise et le sac à dos avec les affaires de valeurs. Moi, j’ai aussi un sac à dos, celui pour le voyage. Et je gère le petit. En général, je le porte car c’est encore un peu compliqué pour lui la montée des marches dans le train. Même tout bébé, je n’ai jamais utilisé la poussette pour le monter. Quand on la prenait, elle était déjà pliée bien avant l’arrivée. En effet, cela ne sert à rien, si ce n’est à encombrer le passage, de faire monter un enfant en poussette. Le plus important, c’est d’avoir toujours les deux mains libres.

Quand chacun sait ce qu’il a à gérer, on a moins de choses à penser. Je monte dans la voiture où sont nos places avec le petit, je l’installe et Benoît gère tranquillement la valise. Avec cette technique, tout se passe bien et on est en un rien de temps à nos places. Ca, c’est surtout en TGV.

Dans les TER, on utilise la même technique sauf que parfois, c’est un peu compliqué de trouver un espace pour la valise. Il n’y a pas toujours assez de place en hauteur et encore moins dans la rame. On essaie quand même de ne jamais la poser n’importe où et de ne surtout pas gêner le passage ! Si on ne trouve pas de place, pareil, système D. Il est rare que les trajets en TER durent trop longtemps de toute façon. Voilà, vous êtes dans le train avec vos enfants ! C’est un peu dur ce moment là mais ensuite, on est bien installé et il n’y a plus qu’à se laisser conduire.

Quoiqu’il arrive, on reste calme !

C’est parti, les enfants sont contents et le trajet peut commencer sereinement. Avec tout ce que vous avez ramené, ils ont largement de quoi s’occuper. Pas besoin de céder, non, vraiment, ils n’ont pas besoin d’un téléphone, ni d’une tablette pour s’occuper. Bien sûr, il va falloir leur rappeler de temps en temps de ne pas parler trop fort. Soyez détendus, ils le seront aussi.

Il est fort probable qu’ils vous demandent dès 10 heures de manger les sandwichs, leur enthousiasme est adorable ! Contrairement à la voiture, le train, c’est l’occasion de profiter du temps qui passe en famille. On ne compte plus les heures passées avec notre petit blotti contre l’un de nous deux. On lit des histoires, on joue tous les trois, ou encore on rêvasse en regardant par la fenêtre. Bref, on prépare les vacances en se retrouvant en tête à tête. C’est bien plus chouette que derrière un volant. Et quand de la frustration se fait sentir chez notre fils, on fait diversion. Pour cela, une petite balade dans le train est un excellent moyen.

occuper les enfants dans le train
On alterne entre papa et maman pour occuper notre fils !

Le plus important, c’est de ne pas s’énerver soi-même car la tension risque de vite monter quand on prend le train avec enfant. Ils seront énervés et il sera plus difficile de récupérer une meilleure ambiance. N’ayez pas peur que les enfants fassent un peu de bruit, il y a bien des adultes très bruyants. En général, les autres voyageurs ont toujours été surpris en passant, de voir que notre fils était dans la même voiture qu’eux ! La SNCF met à disposition des espaces Famille dans les TGV. Concrètement, en été et pendant les vacances, ce sont des voitures où les familles avec enfants sont rassemblées. Cela évite de supporter le pseudo cadre sup’ qui essaie de bosser en 2nde classe et qui souffle sans cesse à cause du bruit.

Et si le train a du retard ? On reste calme aussi, de toute façon vos bambins ne savaient pas vraiment à quelle heure vous deviez arriver. C’est aussi pour ce genre de désagrément qu’on prévoit toujours large côté nourriture, boisson et jeux. En train, en avion, comme en voiture, on ne sait jamais vraiment comment le trajet va se passer et combien de temps cela va durer. Alors, on prend nos précautions. Et c’est quand même mieux d’être tranquille dans un train qu’au milieu des bouchons à faire du sur-place en voiture tout en devant rester vigilant.

Comment gérer les pauses techniques en train avec enfant ?

Et la pause pipi dans tout ça ? Quand ils sont grands, c’est plutôt facile. Ici, il n’a que trois ans et demi et c’est un peu un gros casse-tête. Les couches, cela fait bien longtemps que c’est terminé. Sauf que dans les TGV, les TER, ce n’est pas simple pour un petit. Il existe bien un espace nurserie mais pas de toilettes pour les enfants. (D’ailleurs, cela n’existe que dans très peu d’endroit et c’est bien dommage…). On prend nos précautions avant et après le trajet et on profite des correspondances pour les pauses de ce type. Comme souvent, on se débrouille pour éviter les accidents. Cela reste le point le plus compliqué en voyage, néanmoins.

gérer les enfants lors de l'attente en gare
3 heures d’attente, dur dur pour les petits ! Nos sacs à dos lui servent de siège et on sort les livres !

Gérer une longue attente en gare

Le plus dur dans un trajet en train, c’est l’attente en cas de correspondance. Il nous est déjà arrivé d’attendre une heure et même parfois jusqu’à trois heures…! C’est le moment le plus dur pour un enfant. On ne peut pas se poser et on tourne souvent en rond. Certaines gares sont accueillantes, d’autres moins. Si on a pu parfois prendre la pause déjeuner dans une gare, une fois les sandwich finis le temps est long.

Comme dans le train, on joue et on alterne entre papa et maman pour se balader avec lui. L’autre garde les affaires pendant ce temps là. Impossible d’obliger un enfant à rester statique, il faut gérer son impatience. Et veiller à ses affaires en même temps, c’est pour ça qu’on se scinde. Si vous avez de la chance d’être dans une gare accueillante, faites une pause café dans une brasserie, cela comblera mieux le temps. C’est long et épuisant sur le moment mais ensuite c’est vite oublié quand on arrive enfin sur notre lieu de vacances !

Comment prendre le train seul(e) avec des enfants ?

Finalement, ce qui est plaisant dans le train, c’est qu’on est à deux pour gérer la petite tribu. C’est bien plus facile qu’il n’y paraît de prime abord. Là où ça se corse c’est quand il faut voyager tout(e) seul(e) avec les enfants. Et entre les visites à la famille, des déplacements ou la période compliqué du déménagement, j’ai dû plusieurs fois voyager toute seule avec le petit. J’ai même fait 5 heures de train avec notre fils + le chat !

Si votre enfant à moins de 4 ans, même s’il voyage gratuitement, je conseillerai de lui réserver une place. Le tarif est de 10€ tout rond. L’idéal est de pouvoir avoir un espace pour vous. Il n’y a rien de pire que d’être en duo avec un inconnu qui n’appréciera pas trop de faire son trajet avec votre petite merveille. Si vous êtes seul(e) avec un enfant de moins de 4 ans, réservez donc une place pour lui. Ainsi, vous serez tranquille à deux.

voyager seule en TGV avec un petit et un chat
5 heures de trajet avec un enfant de deux ans et demi et un chat !

Quelques conseils pratiques

Ensuite, il est primordial de prendre un bagage que vous serez capable de porter. Il n’est pas question de devoir demander de l’aide pour monter les escaliers. Les gens sont souvent adorables mais cela ajoute un stress de dernière minute inutile. Si je devais voyager avec deux enfants, je prendrai un gros sac à dos de randonnée, un petit sac à dos devant pour le voyage et les deux enfants à la main.

Côté occupation, c’est comme avec le conjoint, on joue, on papote et on profite. On pense juste à prendre les affaires de valeurs quand on s’absente de sa place. Au final, toute seule, j’ai passé de super moments dans le train avec mon enfant. Je me souviendrais longuement de nos voyages ensemble. Surtout le dernier avec la cage du chat qui se casse cinq minutes avant de partir, puis le chat qui miaulait et qu’il a fallu rassurer tout au long du trajet pendant que mon fils roupillait.

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER !

Bons plans, conseils, nouveautés…ne ratez aucun de nos articles. Inscrivez vous à notre Newsletter pour êtres informés de nos meilleurs articles et nos conseils !

Survivre à un long trajet en train avec enfant, en bref

Avec un peu de pragmatisme et beaucoup de patience, le train avec enfant, c’est chouette. On passe des bons moments en famille. On profite avant même le début des vacances d’être ensemble. C’est l’occasion de discuter de ce qu’on va faire, rattraper le temps perdu toute l’année loin de nos chers têtes blondes. Et avec quelques jouets et des livres, les trajets, même, les plus long passeront bien vite. En fin de compte, on s’ennuie bien moins que quand on est tout seul. Le plus important, c’est de ne pas avoir trop de bagages pour ne pas être trop esseulés à l’arrivée ou en perdre un en cours de route.

Franchement, pour avoir régulièrement voyagé sur 8/10 heures, avec trois correspondances et de l’attente, on a survécu ! On en garde même de super souvenirs ! A tel point que notre petit garçon adore le train et l’autocar et nous demande tout le temps de partir en vacances. D’ailleurs, l’autocar sur 3/4 heures se passe toujours très bien. Du haut de ses presque trois ans, devoir rester assis n’a pas été aussi compliqué que je le craignais. Encore une fois, des livres, des magazines et de longs moments à discuter ont rendu le trajet totalement agréable. A aucun moment nous n’avons eu besoin d’écran pour l’occuper.

Alors, partez serein et laisser vous conduire ! Faites seulement bien attention à toujours garder vos affaires de valeur avec vous.

Article publié initialement le 14 septembre 2020 et régulièrement mis à jour depuis.

A LIRE :

VOUS AIMEREZ AUSSI

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous autorisez l'enregistrement et l'utilisation de vos données de commentaire sur ce site.

2 commentaires

Sandra 22 septembre 2020 - 7 h 32 min

Merci pour tous ces conseils. C’est ultra complet. Pourquoi vous êtes vous autant dirigés vers le train pour vos trajets. Moi j’avoue privilégier la voiture avec ma fille qui est encore très jeune. Pourtant j’adore le voyage en train. Mais je voyage souvent seule avec les 2 petits alors la logistique est rude… peut être quand ma plus jeune aura passé le cap de la propreté et de la marche toute seule (parce que le porte porte bébé ça use à la longue). Un autre problème avec les très jeunes enfants, c’est le regard des autres passagers si ils sont bruyants…

Répondre
Partons en Voyage 22 septembre 2020 - 8 h 37 min

Merci !

Nous n’avons pas de voiture 🙂 ! Et je pense que quand on a une voiture, on a plein d’affaires qu’on emmène dont on peut largement se passer ! Je suis une grande adepte du porte-bébé pour ma part que j’utilise quotidiennement.
Bébé, il n’a jamais été bruyant, comme j’évoque dans l’article sur le train avec bébé : vive l’allaitement et le porte-bébé pour bien dormir contre maman. Il n’a jamais jamais pleuré dans le train.

Maintenant qu’il est plus grand, trois ans et demi, et qu’on continue l’éducation 0 écran, j’essaie au maximum de le prévenir du trajet et on trouve un max d’occupation, qui ne prennent pas de place, comme évoquer dans l’article 😉 C’est notre stress qui les rend parfois un peu excités et les rend bruyants.Et puis, ce n’est pas comme si les adultes n’étaient pas bruyants eux-mêmes. Le train est un transport en commun, je préfère un enfant qui parle qu’un type qui fait sa réunion de boulot pendant tout le trajet 😉

Bonne journée,

Nadia.

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En savoir plus

QUEL EST VOTRE SITE PRÉFÉRÉ POUR VOS ACHATS ?

QUEL EST VOTRE SITE PRÉFÉRÉ POUR VOS ACHATS ?

QUEL EST VOTRE SITE PRÉFÉRÉ POUR VOS ACHATS ?