Accueil Matériel Photo Faut-il acheter les Nikon Z6 II & Nikon Z7 II ? Notre avis !

Faut-il acheter les Nikon Z6 II & Nikon Z7 II ? Notre avis !

par Partons en Voyage

Malgré un été riche en actualité photo, les constructeurs n’ont toujours pas fini avec les nouveautés. Ainsi, les tous nouveaux Nikon Z6 II et Nikon Z7 II viennent d’être annoncés. Ils apportent des évolutions suite à l’entrée de Nikon dans l’hybride plein format en 2018. Au coeur d’un secteur de plus en plus concurrentiel où les marques ont lancé beaucoup de boitiers cette année, comment se positionnent ces produits ? Fiches techniques, prix, que pensons-nous de ces nouveaux venus ? Faut-il les acheter ? Voici notre avis complet sur ces nouveaux hybrides plein format en monture Z.

Nikon Z6 II

Caractéristiques techniques des Nikon Z6 II et Nikon Z7 II

Commençons d’abord par les fiches techniques de ces deux modèles. La grande différence entre les deux tient dans la résolution du capteur. En effet, le Z6 II est doté d’un capteur 24 Millions de Pixels, quand celui du Z7 II est doté d’un capteur 45 Millions de Pixels. Par ailleurs, ce dernier permet de filmer en 4K 60 images par seconde, alors qu’il faudra attendre une mise à jour de février 2021 pour enregistrer des vidéos dans cette qualité pour le premier.

Fiche technique du Nikon Z6 II

  • Taille du capteur : Plein Format (24 mm x 36 mm)
  • Capteur : CMOS
  • Pixels : 24 Millions
  • Poids : 705 grammes
  • Viseur : OUI
  • Stabilisation 5 axes : OUI
  • Ecran tactile : OUI
  • Taille écran : 7,5 cm
  • Ecran orientable : inclinable seulement
  • Tropicalisé : OUI
  • WIFI : OUI
  • Flash : Externe
  • Système de mise au point : AF hybride par détection de phase/de contraste avec assistance AF
  • Monture : Z
  • Vidéo 4K (60 fps en février 2021)

Fiche technique du Nikon Z7 II

  • Taille du capteur : Plein Format (24 mm x 36 mm)
  • Capteur : CMOS
  • Pixels : 45 Millions
  • Poids : 705 grammes
  • Viseur : OUI
  • Stabilisation 5 axes : OUI
  • Ecran tactile : OUI
  • Taille écran : 7,5 cm
  • Ecran orientable : inclinable seulement
  • Tropicalisé : OUI
  • WIFI : OUI
  • Flash : Externe
  • Système de mise au point : AF hybride par détection de phase/de contraste avec assistance AF
  • Monture : Z
  • Vidéo 4K 60 images par seconde
Nikon Z7 II

Prise en main et ergonomie

Coté prise en main, la marque propose des boitiers au style inchangé depuis les premiers modèles. C’est simple, robuste et efficace. On notera que Nikon reste fidèle à la philosophie de l’hybride avec des appareils photos au poids modéré. Ainsi, ils ne pèsent que 705 grammes (avec batterie et cartes mémoires). On est loin des 1 kilo du D850 ou des 899 grammes du Lumix S1. Ils sont à peine plus lourds que les modèles Sony Alpha 7 qui sont la référence en terme d’hybride plein format léger.

Avec leur poignée creusée, la prise en main promet d’être très équilibrée. Voici une ergonomie confortable que la marque a eu raison de conserver. Un choix qui assure un véritable confort d’utilisation, y compris avec un télé-objectif plus lourd ou si vous fixez une optique reflex grâce à la bague d’adaptation FTZ. Ainsi, bien que d’un poids modéré, on a une ergonomie bien pensée et une construction résistante. Cela explique que ces deux hybrides soient résistants à la poussière et aux intempéries. Pour photographier et filmer dans toutes les conditions, c’est idéal.

prise en main Nikon Z6 II et Nikon Z7 II

Molettes et boutons inchangés

Grâce à son ergonomie efficace, la marque n’a rien changé aux placements des boutons et molettes. Sur le haut du boiter, on trouve tout le nécessaire et rien que le nécessaire. A droite, le déclencheur ainsi que les boutons Exposition, ISO et REC. Ce dernier bouton est parfaitement positionné pour un déclenchement vidéo rapide. Sur le haut du boitier, on trouve un écran secondaire pour vérifier d’un coup d’oeil ses réglages. A gauche, on trouve la molette de mode de prise de vue pour alterner entre Automatique, Ouverture, Vitesse ou encore un mode programmé.

A l’arrière des boitiers, là aussi, rien n’a changé et c’est tant mieux. On notera toujours la présence d’un joystick pour une mise au point rapide et simplifiée. Un indispensable pour un boitier haut de gamme qui est clairement un critère de choix.

Par ailleurs, une molette réglage permet de faire le choix entre photo/vidéo. Pour le reste, on notera la présence d’un petit + et d’un – pour zoomer et dézoomer dans une image. Si vous n’êtes pas très tactile, c’est bien pratique. Dans bien des cas, les accès à ce type de commandes ne sont pas très intuitifs. Là, c’est bien pensé. Enfin, un accès au MENU complet est possible à l’arrière.

Nikon Z6 II et Nikon Z7 II avis

Ecran tactile mais non orientable

Quant à l’écran, celui-ci est évidemment tactile. On notera, néanmoins, qu’il est seulement inclinable mais pas orientable. C’est bien dommage. En effet, pour se filmer/photographier, c’est pratique. C’est aussi très utile pour des prises de vue avec un angle original. Pour les photos de notre fils, j’apprécie de pouvoir me baisser au maximum et c’est bien plus confortable à faire avec un écran orientable. De plus, cela permet de le protéger en le tournant contre le boitier…!

Point positif, il semblerait que dorénavant quand l’écran est incliné, la détection du viseur se coupe. Quand on alterne beaucoup entre prises de vue via l’écran et par le viseur c’est très pratique. Je ne compte pas le nombre de fois où le viseur de mon appareil photo détecte mes longs cheveux alors que l’écran est incliné, ce qui éteint l’écran…Cela a tendance à me faire pester. Là, ce genre de problème ne se produira plus.

Quant au viseur justement, il est de 3,69 Millions de points avec un taux de rafraichissement de 60 ips seulement. Pour le coup, c’est surprenant. Vu le positionnement haut de gamme de ces deux boitiers, on aurait pu attendre un viseur de meilleure qualité. En effet, sur le Lumix S1, on a un viseur de 5,76 Millions de points et surtout un taux de rafraichissement de 120, ce qui apporte beaucoup de confort.

qualité écran appareil photo hybride plein format

Nouveau grip et nouveau slot

La grande nouveauté qui en a fait sourire plus d’un, c’est la présence d’un double slot compatible avec carte SD. En effet, les premiers nés de la gamme n’étaient compatibles qu’avec des cartes mémoires XQD aux tarifs qui ont de quoi en refroidir plus d’un. Là, avec un slot compatible carte SD et un autre pour XQD, les budgets plus limités vont pouvoir utiliser leurs cartes mémoires SD.

Par ailleurs, un nouveau grip compatible avec le Nikon Z6 II & Nikon Z7 II fait son apparition. Loin d’être un seul grip d’alimentation, il comporte de nombreux boutons de réglages. De quoi satisfaire les photographes qui shootent en portrait. Autre nouveauté, la batterie à l’autonomie améliorée. Ca, c’est sur le papier car avec des boitiers plus puissants, ils sont aussi plus gourmands en énergie. Ainsi, elle affiche une autonomie de 310 vues. Il faudra donc impérativement une batterie secondaire, surtout pour faire de la vidéo 4K. A noter, un mode économie d’energie permet d’améliorer les performances de la batterie.

double slot carte SD XQD

Côté connectiques, il est également possible de recharger les boitiers via un port USB-C. On trouve également une sortie casque, une sortie micro et une sortie HDMI.

En bref, la prise en main de ces deux Nikon Z6 II & Nikon Z7 II nous semble bien pensée et équilibrée pour réaliser des prises de vues dans de bonnes conditions. On regrette seulement l’absence d’écran orientable et un viseur qui ne soit pas d’une plus grande qualité. La marque est surtout venue corriger quelques défauts lors du lancement de ses premiers modèles : le double slot XQD a laissé sa place à un double slot pouvant accueillir une carte SD, moins onéreuse.

La véritable entrée de Nikon dans l’hybride plein format, c’est maintenant

Finalement, c’est surtout à l’intérieur que ces deux appareils photos ont été revu. Côté capteur, ils sont dotés tous deux d’un capteur plein format. Celui du Nikon Z6 II fait 24 Millions de Pixels et celui du Nikon Z7 II fait 45 Millions de Pixels. Sur ce point, il n’y a pas de grande nouveauté. Ils sont également doté de la stabilisation capteur sur 5 axes. Pour des photos en basse lumière ou des vidéos à main levée, c’est indispensable.

Mais la marque a surtout décidé d’insérer un processeur plus rapide qui permet d’améliorer l’autofocus grâce à une puce dédiée. Sur les premiers modèles, la mise au point n’était pas au niveau de la renommée de la marque et quelques mises à jours n’ont pas corrigées pleinement ce point. Il a donc fallu que Nikon décide de donner plus de puissances à ses appareils photos nouvelle génération.

galerie photo Nikon Z6 II
© Nikon

Une mise au point automatique plus performante

La mise au point automatique se fait par détection de phase avec 493 points. L’autofocus est capable de détecter les visages et même l’oeil et les animaux, en photo comme en vidéo. Avec sa mise au point automatique performante, ils ont de quoi séduire les photographes de sport et animaliers qui avaient boudé la monture Z jusqu’à présent.

Grâce à cette puissance améliorée, les cadences rafale sont également plus élevées. Ainsi, le Nikon Z7 II permet des rafales de 10 images/seconde et le Nikon Z6 II de 14 images/seconde. Pour la photographie de sport ou animalière, c’est une cadence très intéressante.

L’arrivée de la 4K 60 images par seconde

Enfin, et surtout, côté vidéo. Ces nouveaux modèles viennent rattraper le retard de la marque sur la 4K 60 images par seconde. Ainsi, le Nikon Z7 II permet, dès sa sortie, de filmer en 4K 60 images par seconde. Il en sera de même pour le Z6 II à compter d’une mise à jour livrée pour février 2021. A noter, le crop annoncé n’est que de x1,08, de quoi profiter presque pleinement du capteur plein format.

Ces deux nouveaux modèles permettent donc à Nikon d’entrer enfin dans la cour de l’hybride plein format avec des boitiers complets. Prise en main équilibrée, mise au point automatique plus performante, vidéo 4K 60 images par seconde avec léger crop, la marque entre dans la cour des grands. En plus, elle se paye le luxe de diminuer ses tarifs par rapport à ses premiers modèles. Une politique tarifaire qui est assez agressive, il faut le dire.

galerie photo Nikon Z7 II
© Nikon

Prix et disponibilité des Nikon Z6 II & Nikon Z7 II

De ce fait, le Nikon Z6 II est un rapport qualité/prix très intéressant. Il est moins cher que le Canon EOS R6 pourtant vendu avec une optique kit moins intéressante. Son tarif est également moins élevé que le Lumix S1 vendu en kit avec une optique plus polyvalente, cependant.

Côté prix, le Nikon Z6 II se vend 2199€ nu, c’est un excellent tarif. Il est d’ores et déjà disponible en pré-commande sur Fnac.com, Digit-Photo et Miss Numerique. Vous le trouverez également nu avec la bague FTZ au tarif de 2349€. Il est d’ores et déjà disponible en pré-commande sur Fnac.com, Digit-Photo et Miss Numerique. Enfin, il se vend aussi en kit avec le Z 24-70 mm f4 au tarif de 2799€. Là encore, il est d’ores et déjà disponible en pré-commande sur Fnac.com, Digit-Photo et Miss Numerique. Il sera livré à compter de novembre 2020.

Quant au Nikon Z7 II, il est également à un prix assez concurrentiel. Vendu 300€ moins cher que son prédecesseur, il concurrencie directement le Lumix S1R au tarif très proche ou encore le Sony A7RIV qui vaut 600€ de plus.

Le prix du Nikon Z7 II est de 3399€ nu. Il est d’ores et déjà disponible en pré-commande chez Fnac.com, Digit-Photo et Miss Numerique. Il sera livré en décembre 2020.

INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER PHOTO !

Bons plans, tests photo, conseils, comparatifs matériel photo…ne ratez aucun de nos articles. Inscrivez vous à notre Newsletter Photo pour êtres informés de nos meilleurs articles Photo & Vidéo !

Nikon Z6 II & Nikon Z7 II, notre avis, en bref

Pour faire court, nous pensons que comme avec le Z5, la marque propose des boitiers efficaces, bien corrigés tout en gardant leurs points forts. La prise en main est optimale dans des boitiers plein format avec des capteurs 24 ou 45 Millions de Pixels. La marque fait également son entrée dans la vidéo 4K 60 images par seconde, avec un très léger crop ! En plus, la stabilisation capteur 5 axes est maintenue et l’autofocus nettement amélioré, y compris en vidéo.

Et avec tout ça, Nikon se paye le luxe d’être moins cher sur ces nouveaux modèles que les prédécesseurs. Mais surtout leurs tarifs ont été bien étudiés, notamment pour le Z6 II de manière à venir concurrencer les autres marques là où ça fait mal, à savoir le porte-monnaie !

Article publié initialement le 15 octobre 2020 et régulièrement mis à jour depuis.

A LIRE :

VOUS AIMEREZ AUSSI

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous autorisez l'enregistrement et l'utilisation de vos données de commentaire sur ce site.

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En savoir plus